Japon

Découvrez l’inconnu et vivez une expérience unique au Japon. Loin des codes occidentaux, la beauté, la politesse, les coutumes et modes vous dépayseront à coup sûr. La grâce, en tout point, vous fascinera : des jardins fantaisistes aux cerisiers en fleur, en passant par les quartiers nocturnes plein de vie et de joie, ou encore la gastronomie terre et mer où sucré et salé se mêlent. Traditionnel et ultra-moderne, le Japon vous offrira une expérience complète, que vous soyez un voyageur curieux ou aventurier. Sur les pas des geishas et samouraïs d’un passé proche, tout autour de vous aura des airs de mangas. Laissez-vous envahir par la passion du Japon et profitez d’un séjour résolument marquant, promesse de moments d’exception.

Prochains Départs

Cunard Line

Singapour / Tokyo - Q313C


17 jours
3 avril 2023
à partir de
2 870 € 3 300 €
Cunard Line

Grand Voyage : de Singapour à Tokyo - Q313D


26 jours
3 avril 2023
à partir de
5 500 €
Cunard Line

Hong Kong / Tokyo - Q314


11 jours
9 avril 2023
à partir de
1 740 € 2 000 €
Cunard Line

Hong Kong / Tokyo - Q314A


20 jours
9 avril 2023
à partir de
4 200 €
Cunard Line

Beatles et au-delà, à partir de Tokio (Yokohama)


10 jours
19 avril 2023
à partir de
2 200 €
Cunard Line

Tokyo / Tokyo - Q316


9 jours
28 avril 2023
à partir de
2 400 €
Cunard Line

Japon et Extrême-Orient Russe - Q317


10 jours
6 mai 2023
à partir de
2 100 €
Cunard Line

Grand Tour du Japon et Extrême-Orient Russe - Q317A


19 jours
6 mai 2023
à partir de
4 350 €
Cunard Line

Japon du Sud - Q318


10 jours
15 mai 2023
à partir de
1 850 €
Cunard Line

Japon et Alaska, de Tokyo à Vancouver


25 jours
15 mai 2023
à partir de
4 241 €
Cunard Line

Grand Voyage : Japon et Alaska, de Tokyo à Vancouver


37 jours
15 mai 2023
à partir de
5 771 €
Cunard Line

Japon et Alaska, de Tokyo à Vancouver


16 jours
24 mai 2023
à partir de
2 371 €

Escales

Découvrez les escales du Japon
20 à découvrir

Aomori

Située à l’extrême nord de l’île de Honshu, Aomori est une ville connue pour ses vergers, ses paysages naturels de toute beauté, ses forêts profondes, ses rizières aux formes artistiques…

La ville accueille des festivals, comme le festival des lanternes de neige et des cerisiers en fleur au château de Hirosaki, et possède de nombreux sites classés à l’UNESCO, des temples, des sanctuaires, des châteaux… Les gourmets se délecteront de délicieux fruits de mer issus de la pêche locale.

En savoir plus

Beppu

Beppu est une ville située sur l’île de Kyushu, au sud de l’archipel. On la surnomme la cocotte-minute en raison des nombreuses sources thermales dont on aperçoit les vapeurs partout dans la ville. Ces sources thermales forment l’attraction majeure de la ville, le tour des enfers : huit enfers disséminés dans la ville, chacun avec une particularité géologique remarquable.

En savoir plus

Hiroshima

Hiroshima, 6 août 1945, 8h14…

Le temps est clair et l’Humanité franchit les limites de l’horreur, une fois de plus, faisant usage de sa dernière trouvaille : la bombe atomique. 140 000 morts, des survivants irradiés, pour la plupart condamnés. Une ville rayée de la carte, à l’exclusion du hall d’exposition de la chambre du commerce, chapeauté d’un dôme en acier, qui brandit toujours ses vestiges calcinés comme témoin de son martyre.

Hiroshima a cicatrisé… C'est aujourd’hui une ville dynamique, universitaire et industrielle qui gagne sans cesse sur la mer de nouveaux quartiers. La vie continue.

Le Parc du Mémorial pour la paix : aménagé dans les années 1960, ce parc planté de camphriers et de lauriers roses s’étend sur 12 hectares au centre de la ville, à la pointe nord d’une île entre les rivières Ota et Motoyatsu, à la place d’un quartier totalement ravagé par la bombe. Le parc du Mémorial pour la paix abrite de nombreux monuments à la mémoire des 140 000 victimes de l’explosion atomique, dont le musée du Mémorial pour la paix et le Cénotaphe. Chaque année, le 6 août, une cérémonie commémorative est organisée dans le parc.

Le Monument des enfants pour la paix : des milliers de grues en papier s’entassent en une accumulation multicolore et joyeuse qui pourtant évoque le martyre de Sasaki Sadako, fillette décédée à 12 ans des suites d’une leucémie due aux irradiations atomiques. Apprenant sa maladie, elle entreprend de plier 1 000 origamis en forme de grues, symboles de longévité. Elle en confectionnera 644 avant de mourir, et depuis, des enfants du monde entier en envoient, en signe de paix. Ces grues hautement symboliques sont déposées autour de la statue qui, depuis 1958, honore la jeune victime.

En savoir plus

Île Miyajima

Appelée aussi île Itsukushima, Miyajima est une île sacrée, connue pour son magnifique torii flottant rouge qui se dresse fièrement au milieu de l’eau. C’est l’une des trois vues les plus connues du Japon, et le torii est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Outre ce symbole du shintoïsme, il y a aussi de splendides temples bouddhistes, comme le Daisho-In et ses centaines de statues.

En savoir plus

Île d'Okinawa

Naha, capitale de l’archipel d’Okinawa, est située sur Okinawa-Honto, la plus grande de ses îles. Elle affiche tous les attributs de la modernité. Des tours high-techs surplombent la Kokusai-dori, longue avenue où s’alignent des enseignes de tout poil et qui ouvre, à l’est, sur le marché couvert Makishi. Ses étals regorgent des produits qui font la réputation de la cuisine îlienne. Loin de l’agitation, le quartier de Tsuboya a gardé l’allure d’un village artisanal, entièrement dédié à la poterie, art ancestral d’Okinawa. Au nord, le château de Shuri est classé au Patrimoine mondial de l’Unesco.

La rue Kokusai, rue principale de Naha déploie sur 1,6 km des boutiques, restaurants, magasins de

Dans la vieille ville de Naha se trouvent le château Shurijo et le parc de Shirijo, site classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. De 1429 à 1879, ce fut le siège du royaume de Ryukyu, royaume indépendant avant l'annexion par le Japon. Le site regroupe différents monuments d'un grand intérêt historique et artistique.

Le marché de Makishi : face au grand magasin Mitsukoshi de la rue Kokusai se trouve l'embranchement avec Main Market Street où se tient le marché de Makishi également connu sous le surnom de "cuisine de Naha". Dans une ambiance survoltée, on peut y admirer des poissons aux teintes multicolores et autres ingrédients typiques de la cuisine d'Okinawa. Il est possible de faire préparer dans certains restaurants à l'étage des plats avec des ingrédients achetés au marché, moyennant bien sûr des "frais de cuisson".

En savoir plus

Kagoshima

La ville de Kagoshima est la capitale de la préfecture éponyme et le centre industriel, économique et culturel du sud de l’île de Kyushu. C’est une ancienne ville fortifiée qui est souvent surnommée la “Naples de l’Orient”, en raison du soleil baignant la cité, son ciel bleu et la beauté de l’océan. La cité est étroitement associée au nom de Takamori Saigo (1827-1877) qui a joué un rôle prépondérant dans la naissance du Japon moderne. Kagoshima est le pays natal de ce courageux et vigoureux héros et elle compte de nombreux lieux et monuments historiques qui le relient à la cité. Dominant la ville, le volcan en activité de Sakurajima en est le symbole.

Le Sengakuen est l’un des plus beaux exemples de jardin japonais, construit en 1658 comme villa d’un seigneur féodal régnant alors. Vous pourrez jouir d’une magnifique vue du jardin avec en arrière-plan, la Baie Kinko et le Sakurajima.

Le Sakurajima est un volcan en activité, avec émission constante de fumées. C’est l’emblème de Kagoshima. Sakurajima qui fut jadis une île, devint une péninsule après l’éruption de 1914. La lave s’échappant du cratère a comblé le détroit (de 400 à 500 mètres de largeur) la séparant de la péninsule de Osumi, à 15 mn en ferry, un départ toutes les 10 ou 15 minutes, depuis le port de Kagoshima…

En savoir plus

Kanazawa

Un passé florissant qui rejaillit à chaque coin de rue dans les quartiers de Nishi Chayamachi et de Higashi Chya ou dans l'ancien quartier des samouraïs ; un somptueux jardin japonais qui draine chaque année des millions de visiteurs… Il n'en faudrait pas plus pour faire de cette ville élégante, épargnée par les ravages de la Seconde Guerre mondiale, une halte de choix de votre voyage au Japon.

C'est sans compter sur une cité qui, inscrite dans son temps, cache un musée d'Art contemporain tout à fait remarquable.

En savoir plus

Karatsu

Karatsu est une petite ville côtière située sur la côte nord de l’île de Kyushu, dans la préfecture de Saga. Près de la ville, se dressent les monts Sakurei (887 m), Hachiman (763 m) et Tonbo (535 m).

L’escale à Karatsu permet la visite de nombreux sites historiques et naturels, notamment de magnifiques plages, grottes et châteaux sans compter le marché aux poissons !

La pièce maîtresse de la ville est le château de Karatsu, construit en 1609. Perché au sommet d'une colline, il est accessible à pied ou en ascenseur. Le château est parfois appelé Maizuru, ce qui signifie « grue dansante », car son donjon et ses toits inférieurs évoquent la tête, le corps et les ailes d'une grue. Le dernier étage abrite un observatoire d'où vous profiterez d'une vue spectaculaire à 360° sur la ville, la baie de Karatsu et la mer d'Ariake.

Parmi toutes les embarcations amarrées près du marché aux poissons de Yobuko se trouve un petit bateau de croisière qui vous emmènera aux grottes calcaires Nanatsugama. Au total, il y a sept grottes sculptées par le déferlement des vagues. Asseyez-vous confortablement pour admirer ces merveilles géologiques qui se sont toutes vues conférer le titre de monument naturel du Japon.

En savoir plus

Maizuru

Kyoto, ancienne capitale impériale, est la ville la plus visitée au Japon après Tokyo. À la fois traditionnelle, spirituelle, gourmande et moderne, la ville n'en finit pas de fasciner ceux qui l'explorent. Visiter Kyoto est l’occasion de découvrir le berceau de l’âme japonaise sous toutes ses facettes. Une étape incontournable d'un séjour réussi au Japon...

En savoir plus

Nagasaki

Port très actif au 16ème siècle où sont débarquées les marchandises venues d’Europe et de Chine, haut lieu de l’évangélisation puis de la persécution des chrétiens… une histoire parmi d’autres jusqu’au coup d’arrêt fatal, le 9 août 1945, quand la bombe atomique explose. Le quartier d’Urakami garde les stigmates de la tragédie. Le mont Inasa permet-il de prendre de la distance avec l’histoire ? Du haut de ses 333 mètres, il offre en tout cas une vue superbe sur une ville aujourd’hui dynamique, où il fait bon flâner dans son chinatown et son jardin Glover, entre Orient et Occident.

En haut de la colline Nishizaka a été élevé en 1962, un siècle après leur béatification par le pape Pie IX, le Mémorial des 26 chrétiens - 6 étrangers et 20 Japonais - contraints de marcher de Kyoto jusqu’à ce Golgotha japonais où ils furent crucifiés, le 5 février 1597. Derrière, un petit musée retrace (objets saints, reliques, etc.) l’histoire des « chrétiens cachés » de Nagasaki.

Il y eu l’avant 9 août 1945, 11h02… et l’après. Par une exposition qui montre l’atrocité de la catastrophe, les ravages qu’elle causa et ses implications interminables sur la vie des générations futures, le Musée de la Bombe atomique donne à réfléchir sur le « avec » et le « sans » nucléaire. Le mémorial national de la Paix, tout proche, honore la mémoire des 70 000 morts causés par la bombe américaine. Il y eut aussi 70 000 victimes irradiées.

En savoir plus

Île de Sado

Au large de l’île principale de Honshu, baignant dans la mer du Japon, Sado est une île pittoresque où il fait bon se promener, le long des plages, ou sur les routes et chemins sinueux qui sillonnent la montagne. Des rizières en terrasse sont visibles à flanc de montagne, et le riz cultivé à Sado est réputé dans tout le pays. L’île est également connue pour ses festivals de tambours traditionnels.

En savoir plus

Osaka

Détruire Osaka, telle était la mission des Américains en 1945. Mission accomplie, Osaka est dévastée. Pari gagné, les Japonais la reconstruisent en quelques décennies. Déployé en gratte-ciel et en sous-sol, l’urbanisme nouveau confine à l’anarchie mais la vie gagne, rageuse, plus nippone et palpitante que jamais. Carpe diem et argent sont la boussole d’Osaka, dont la plastique n’est pas très affriolante, mais dont l’obsession hédoniste est prometteuse. Port depuis ses origines, donc exotique, 3e ville du Japon avec 3 millions d’habitants intrépides et trépidants, Osaka vous surprendra.

Dotonbori : Épicentre du capharnaüm visuel de Minami, l’artère piétonne de Dotonbori et son canal adjacent concentrent toute la magie lumineuse d’Osaka. Le quartier est à voir la nuit, dans l’éclat de ses icônes publicitaires : crabes géants aux pinces mobiles, totems gonflables de poisson fugu, dragons rouge kitsch et homme athlète de Glico. L’enseigne de cette société de biscuits et caramels, qui surmonte le pont Ebisu-bashi depuis 1919, est l’un des plus célèbres repères visuels de la ville. Ici et là, des échoppes ambulantes, les yatai, proposent le tako-yaki, petit beignet de poulpe.

Osaka Aquarium Kaiyukan : Très moderne, le quartier du port accueille de multiples attractions, dont l’Osaka Aquarium Kaiyukan. Une armada d’hôtesses en uniforme vous accueillent à l’entrée de cet aquarium consacré à l’univers marin du Pacifique. En vedette, un colossal requin-baleine, mais aussi un poisson-lune d’une taille incroyable, des loutres de mer, des manchots royaux, etc. Le Kaiyukan, l’un des plus gros aquariums du monde, abrite un bassin principal de 5 400 m³, d’une capacité de 11 000 t d’eau, et une collection d’environ 580 espèces aquatiques.

Musée des Céramiques orientales d'Osaka : Fondé en 1982, le musée des Céramiques orientales possède l’une des plus grandes collections de céramiques au monde, quelque 2 700 pièces rares exposées en alternance. Voir notamment les merveilleux céladons Song (960-1279) de la collection chinoise dont les reflets opalins sont mis en valeur par un éclairage naturel. Également des céramiques coréennes et dans une moindre mesure, japonaises.

Château d'Osaka : L’œil embrasse d’un seul élan une forêt de buildings et les toitures retroussées du château d’Osaka. Sur ce beau cliché formant contraste, tout est neuf. Rien ne reste du château originel voulu par le shogun Toyotomi Hideyoshi en 1583, sinon ses énormes soubassements et la porte d’entrée Otemon. Le reste a été détruit, puis rebâti maintes fois, et les lignes du donjon actuel datent de 1930, "re-toilettées" en 1997. À l’intérieur, musée d’armements (sabres) et documents sur la vie du shogun. Au sommet, ample point de vue sur Osaka.

En savoir plus

Otaru

Sapporo est une ville relativement jeune, installée dans la plaine d’Ishikari, elle se développe sur ordre du gouvernement japonais. Venus de l’île de Honshû (l’île principale de l’archipel japonais), les premiers colons japonais établissent en 1866 les bases du village de Sapporo. Ils se lancent dans l’agriculture et l’élevage. Disposant d’importante réserve de bois, les entreprises sylvicoles, papetières et de meubles sont des rouages importants de l’économie locale. Ce qui a fait la renommée et la richesse de Sapporo sont sans aucun doute ses distilleries et brasseries à l’origine de Whisky et de la célèbre bière de Sapporo. La nature a été complètement intégrée dans les plans de développement de la ville d'où de nombreux pars et jardins à visiter.

En savoir plus

Sakaiminato

Découvrez Sakaiminato, ville portuaire tournée vers la mer, avec ses 15 kilomètres de front de mer. La ville est réputée pour ses sources chaudes salées qui surplombent une magnifique baie, mais aussi l’observation des oiseaux dans le parc de Yonago, ou encore les mangas, de nombreuses statues de personnages populaires ornant les rues de la ville. Sakaiminato est également connue pour la variété et la qualité des fruits de mer qui sont déchargés quotidiennement sur le port de pêche.   

En savoir plus

Takamatsu

Au nord-ouest de l’île de Shikoku, la ville de Takamatsu offre au regard des visiteurs un des plus beaux jardins du pays, le parc Ritsurin. Cerisiers, nénuphars, érables… quelle que soit la saison, le spectacle de la nature en fleur est exceptionnel. Le quartier de Busshozan est très peu fréquenté par les touristes, mais vaut le détour de par le mélange de bâtiments historiques et d’architecture contemporaine.

En savoir plus

Tamano

Ville située sur l’île de Honshu et en face de la côte nord-ouest de l’île de Shikoku, Tamano est très appréciée pour son climat ensoleillé. Les très belles plages bordées par des forêts denses attirent les visiteurs comme les locaux. Les façades blanches des bâtiments de la ville sont caractéristiques, de même que l’impressionnant pont Seto Ohashi, qui relie l’île de Honshu à l’île de Shikoku. Long d’un peu plus de 12 kilomètres, c’est le pont à deux niveaux le plus long au monde. C’est également la porte d’entrée pour se rendre à Shikoku par la route.

En savoir plus

Yokohama (Tokyo)

Il y a un siècle et demi Yokohama se résumait à quelques baraques de pêcheurs égrenées sur les rives de la baie du Japon, à 30 km au sud de la capitale. Tiré de sa torpeur par le Traité de commerce entre États-Unis et Japon de 1850, le village de 600 âmes s’est mué en un port de commerce tentaculaire, aujourd’hui 2e ville du Japon. Cosmopolite à l’instar de tous les ports, la ville se partage en un quartier chinois, des concessions européennes et un fulgurant front de mer, Minato Mirai 21, en route vers le futur.

Quartier de Yamate et de Motomachi : Les Occidentaux débarqués au 19e siècle ont élu la colline de Yamate comme lieu de résidence. Le lieu est paisible et l’œil y contemple la baie à son aise, notamment depuis le parc Harbour View. Près du Cimetière des étrangers, où sont inhumés voyageurs et expatriés, la rue Yamate-Hon-Dori se souvient du passé : une demi-douzaine de demeures aux physionomies de manoirs british a été restaurée en musées ou lieux d’exposition aux thématiques variées. La rue Motomachi, toujours chic et commerçante, fut elle aussi la création des colons.

Jardin Sankei-en : Le Sankei-en, jardin traditionnel de style japonais, d’une superficie de 175 000 m2, s’organise autour de deux espaces : le jardin extérieur composé entre autres d’une pagode à trois étages importés du temple de Tomyo-ji de Kyoto (1457) et d’une maison traditionnelle de la région de Hida ; le jardin intérieur et son remarquable pavillon datant du début de la période d’Edo. Mais, plus que ses édifices, c’est le jardin lui-même, modelé de paysages évocateurs aux senteurs odorantes, qui attire chaque année plus de 500 000 visiteurs. À visiter tôt le matin.

En savoir plus

Uwajima

Sur la côte ouest de l’île de Shikoku, Uwajima est une ville réputée pour la pureté de ses eaux. Les principaux producteurs de perles du pays se sont donc tout naturellement installés dans la région. Les paysages sont à couper le souffle, avec des gorges abruptes et des canyons sinueux, qui raviront les adeptes de canyoning. Le château d’Uwajiwa est un incontournable de visite. C’est l’un des rares à avoir encore son donjon. Dans les jardins du château se trouve le plus grand portail torii en pierre du pays.

En savoir plus

Kochi

Nichée au fond d'une baie baignée par l'océan Pacifique, Kochi se découvre idéalement le dimanche, quand l'animation du plus grand marché de la semaine bat son plein. Mais l'intérêt de la ville ne s'arrête pas là. Non seulement elle abrite en son cœur un superbe château féodal (18e s.) et un vaste jardin botanique, mais elle pourra aussi satisfaire les amateurs de plaisirs balnéaires grâce à la très belle plage de Katsurahama, au sud. Un climat chaud et humide caractérise cette région du sud de l'île de Shikoku.

En savoir plus

Hakodate

Troisième plus grande ville de Hokkaido, elle s’étend en éventail depuis le pied du mont Hakodate jusqu’au ban de sable au nord-est de la péninsule de Hakodate. On peut voir les tramways qui parcourent la ville comme jadis. Hakodate est un port florissant et la porte d’entrée à l’île de Hokkaido. Elle a été fortement culturellement influencée par les échanges avec l’Occident. Elle est l’un des premiers ports avec Yokohama et Kobe ouvert au commerce international en 1859. Les touristes peuvent apprécier ses nombreux édifices étrangers, dont des églises, concentrés dans le quartier de Motomachi. On peut aussi profiter du marché matinal (asa ichi) qui a lieu une fois par semaine près de la gare.

En savoir plus

Contactez-Nous

Nos experts en évasion se tiennent à votre entière disposition pour toute question.

01 45 75 95 00
(du lundi au vendredi de 9h30 à 18h30) 

Contactez-Nous

Newsletter

Découvrez nos actualités exclusives et nos offres, laissez-nous vous inspirer